Bienvenue

 
 
 

Annales Maritimes et Coloniales 1832 - Tome2

Annales Maritimes et Coloniales 1832 - Tome2
 
 
 

17e année - 2e serie - Tome II

 
 
 
 
 
   Gratuit
 

* Champs obligatoires

  • Description du produit

  • Informations générales
  • A jour au : /
    Date d'édition : 1832
    Durée de validité : Illimité
     

    Les Annales Maritimes et Coloniales publiées de 1816 à 1847 sont des recueils sur les activités de la Marine et des colonies regroupant pour chaque année :

    • Les lois et ordonnances royales ;
    • Les règlements et décisions ministériels ;
    • Les rapports et mémoires d’exploration et de navigation ;
    • Les avis aux navigateurs ;
    • Les études, notices, synthèses scientifiques et techniques ;
    • Les mouvements des différents bateaux de la marine ;
    •  …

     

    Utilisation et citation :

    L'utilisation est libre (licence ouverte / Open Data) sous réserve de citer les sources de la manière suivante :

    "SHOM,1832. Annales Maritimes et Coloniales - Tome 2. http://dx.doi.org/10.17183/AMC_1832_T2"

     

    Sommaire

     

    • Mémoire sur la charpente des vaisseaux, en réponse à la question proposée par M. le ministre de la marine, sur les moyens de diminuer la consommation des bois de chêne de fortes dimensions qui entrent dans la construction des vaisseaux ; par M. Boucher, ingénieur de la marine (juin 1821). Page
    • Mémoire sur le commerce maritime et colonial. Page 35 Rapport de la Commission de la Société de géographie, qui a décerné une médaille d’or de mille francs à M. Douville, pour son voyage de découvertes au Congo et dans l’intérieur de l’Afrique équinoxiale. Page 88
    • Notice sur la vie, les travaux et les services de M. le comte Du Puy, pair de France et de Bourbon, ancien gouverneur des établissements français dans l’Inde ; lue dans la séance de la Chambre des Pairs, du 24 février 1832 par M. le marquis de Pange. Page 118
    • De la navigation à la vapeur dans la Méditerranée. Approvisionnements en combustible. Page 125 Mémoire de M. Calvé, chirurgien de 1ère classe de la marine, docteur en médecine, sur l’épidémie de fièvre jaune qui a ravagé les établissements de Gorée et de Saint-Louis du Sénégal, pendant l’année 1830. Page 137
    • Prix d’encouragement pour un voyage de découvertes dans l’intérieur de la Guyane, proposé par la Société de géographie. Page 189
    • Rapport sur l’acclimatement des sangsues à la Guadeloupe. Page 190 Retour du navire le Baïonnais, d’un voyage dans l’Inde, où le commerce français obtiendrait de grands avantages. Page 192
    • Tableau des principales positions géographiques déterminées par l’Emulation. Page 227 Quatrième rapport de la situation du doublage en cuivre et en bronze du Renard. Page 229 Puissance navale de l’Angleterre. Page 231 Nouveau voyage en Afrique de Richard Lander. Page 235 Manuel des Conseils de guerre, ou Recueil alphabétique de questions de droit militaire, par L.J.G. de Crénier, avocat à la Cour royale de Paris. Page 236
    • Documents qui ont servi à préparer le budget du ministère de la marine et des colonies pour l’exercice 1832. Page 237
    • Le Suffren, vaisseau de 3ème rang, commandé par M. Kerdrain, capitaine de vaisseau, part de Toulon pour Alger le 16 décembre 1831 ; de retour à Toulon le 10 janvier 1832, avec 950 passagers ; part de Toulon, le 7 février, ayant à bord des troupes du 66ème régiment d’infanterie ; arrive le 22 février à Ancône. Le 1er mars, ce bâtiment a jeté l’ancre dans la rade de Pirano, en vue de Trieste ; il arrive le 12 mars à Ancône ; part le 18 avril d’Ancône pour Oran et Toulon ; arrive à Oran le 13 mai ; de retour à Toulon le 29 mai ; part pour Ancône le 18 juin, avec des militaires à bord. Page 328
    • L’Algésiras, vaisseau de 3ème rang, commandé par M. Moulac, capitaine de vaisseau, part de Toulon, le 14 mars, pour Alger, Oran, Tanger et Brest ; ce bâtiment a à son bord 700 chasseurs destinés, partie pour Oran, partie pour Alger, ainsi que des hommes destinés pour les régiments coloniaux. Page 329
    • Le Marengo, vaisseau de 4ème rang, commandé par M. Maillard-Liscourt, capitaine de vaisseau, part de Toulon, le 9 janvier, pour Alger, avec des passagers ; arrive à Alger le 18 du même mois ; arrive à Marseille le 27 janvier, avec 780 militaires ; arrive à Toulon le 30 janvier. Page 329
    • L’Iphigénie, frégate de 1er rang, commandée par M. Lainé, capitaine de vaisseau, part de Toulon, le 9 janvier 1832, pour se rendre à Navarin ; arrive à Navarin le 28 du même mois. Page 329
    • La Calypso, frégate de 2ème rang, commandée par M. Lalande, , capitaine de vaisseau, arrive à Toulon dans la nuit du 28 au 29 février, venant de Navarin, d’où elle était partie le 20 du même mois. Page 329
    • La Calypso, frégate de 2ème rang, commandée par M. Rigodit, capitaine de vaisseau, part de Toulon pour Bône le 10 mai, avec des troupes à bord ; arrive à Bône le 14 mai ; part de ce port pour Alger le 23 mai ; arrive à Alger le 26 mai ; de retour à Toulon le 21 juin. Page 329
    • La Vestale, frégate de 2ème rang, commandée par M. Ducamper, capitaine de vaisseau, arrive à Brest le 25 janvier, revenant de Rio-Janeiro, d’où elle était partie le 27 novembre ; le 11 février, part de Brest pour se rendre à Rochefort ; arrive en ce port le 14 du même mois. Page 329
    • L’Artémise, frégate de 2ème rang, commandée par M. Gallois, capitaine de vaisseau, part de Toulon, le 22 décembre 1831, pour Alger ; de retour à Toulon le 10 janvier ; part de Toulon le 7 février, pour Ancône, avec 444 hommes ; arrive à Ancône le 22 février. Page 329
    • La Victoire, frégate de 3ème rang, commandée par M. Leférec, capitaine de frégate, arrive à Toulon le 10 janvier, venant d’Alger ; part le 22 janvier pour se rendre à Alger ; arrive à Toulon le 3 février ; part de ce port, le 7 du même mois, pour Ancône, ayant à bord des troupes du 66ème régiment d’infanterie ; le 22 février, arrive à Ancône. Page 329 La Bellone, frégate de 3ème rang, commandée par M. Mathieu, capitaine de frégate, part de Toulon, le 15 décembre 1831, pour Alger ; de retour à Toulon le 10 janvier (elle était arrivée, le 6 janvier, à Marseille, avec 408 passagers) ; part de Toulon, le 27 janvier, avec 306 militaires destinés pour Alger ; arrive à Alger le 1er février ; arrive à Marseille le 16 ; de retour à Toulon le 22 du même mois ; part le 30 mars de Toulon pour Alger, avec des troupes à bord ; arrive à Alger le 4 avril ; part le 6 avril pour Bône, avec des troupes ; part de Bône le 16 avril ; arrive à Toulon le 25 avril ; part de ce port, le 5 mai, pour Ajaccio ; arrive à Marseille le 20 mai, arrive à Toulon le 23 mai ; part de Toulon, le 25 juin, pour Lisbonne. Page 330
    • La Flore, frégate de 3ème rang, commandée par M. Leblanc, capitaine de vaisseau, se trouvait le 15 décembre 1831 à La Martinique ; le 3 janvier au Fort-Royal ; ce bâtiment est affecté à la station des Antilles. Page 330
    • La Didon, frégate de 1er rang, commandée par M. Chateauville, capitaine de vaisseau, part de Toulon pour Bône le 10 mai, avec des troupes à bord ; arrive le 31 mai à Toulon ; part de Toulon le 17 juin, avec des troupes et du matériel, pour Bône. Page 330
    • L’Héroïne, corvette de guerre de 32 canons, commandée par M. Roy, capitaine de frégate, part de Brest, le 27 décembre 1831, pour porter des agents diplomatiques au Mexique ; arrive à Brest le 19 avril, de retour de sa mission au Mexique ; part de Brest, le 8 mai, pour Lisbonne ; entre le 10 juin dans le Tage. Page 330
    • La Bayadère, corvette de guerre de 32 canons, commandée par M. Hugot-Derville, capitaine de frégate, est affectée à la station des Antilles ; ce bâtiment était le 31 décembre 1831 au Fort-Royal ; part de la Martinique, le 25 juin, pour Brest. Page 330
    • La Créole, corvette de guerre de 24 canons, commandée par M. Dubreuil, capitaine de frégate, part d’Oran, le 16 avril, pour Alger ; arrive le 21 avril à Alger ; arrive à Marseille le 10 mai, ayant à bord 105 passagers militaires, qu’elle y a débarqués ; arrive à Toulon le 13 mai. Page 330
    • La Diligente, corvette-aviso de 18 canons, commandée par M. Halley, capitaine de corvette, arrive à Toulon le 3 février venant de la Martinique et de la Guadeloupe, où elle avait déposé des fonds ; part de Toulon le 8 mars pour se rendre à Navarin ; elle part de Navarin le 16 avril ; arrive à Toulon le 6 mai ; part le 29 mai pour croiser dans l’E. de Toulon ; rentre à Toulon le 1er juin ; part pour Navarin le 4 juin. Page 330
    • La Cornélie, corvette-aviso de 18 canons, commandée par M. Dupont, capitaine de corvette, part de Toulon le 23 décembre 1831 pour la Morée ; de retour à Toulon le 8 février, venant de Navarin, qu’elle avait quitté le 31 janvier ; repart pour Navarin le 20 mars. Page 331
    • L’Eglé, corvette-aviso de 18 canons, commandée par M. Raffy, capitaine de frégate, part de Lisbonne le 17 janvier pour se rendre à Toulon ; arrive en ce port le 22 février, après avoir relâché à Tanger et Alger. Page 331 La Perle, corvette-aviso de 18 canons, commandée par M. Jouglas, capitaine de frégate, part de Toulon le 11 janvier, pour remplir diverses missions ; le 21 du même mois devant Algésiras ; le 24 à Tanger ; le 4 février devant Oran, venant de Tanger ; part d’Oran le 10 du même mois pour Tanger le 5 mars ; de retour à Oran le 13 avril ; a mis sous voiles le 15 avril, pour retourner à Tanger ; à Cadix le 11 mai ; le 30 mai devant Tanger ; à Alger le 5 juin ; partie d’Alger le 28 juin pour Toulon. Page
    • La Cérès, corvette-aviso de 18 canons, commandée par M. Cosmao-Dumanoir, capitaine de corvette, arrivée le 10 février sur le mouillage de Sacrificios, venant de Brest. Page 331
    • La Favorite, corvette de guerre de 24 canons, commandée par M. Laplace, capitaine de frégate, à Port-Jackson le 17 août 1831 ; mouille à Valparaiso le 15 novembre ; partie de Rio-Janeiro le 9 février 1832 ; arrivée à Toulon le 22 avril. Page 331
    • La Marne, corvette de charge de 800 tonneaux, commandée par M. Génebrias, capitaine de frégate, part de Brest le 16 janvier pour Cayenne et les Antilles ; elle est spécialement affectée au ravitaillement de la station des Antilles. Page 331
    • La Caravane, corvette de charge de 800 tonneaux, commandée par M. Dumas, capitaine de frégate, part de Toulon le 16 décembre 1831 pour Alger ; à Alger le 24 du même mois ; le 16 janvier arrive à Marseille avec 442 hommes, et à Toulon le 19 ; partie le 16 février pour Ancône, avec la moitié du 3ème bataillon du 66ème ; à Toulon le 10 mars ; part le 30 mars pour Ancône. Page331
    • Le Rhône, corvette de charge de 800 tonneaux, commandée par M. Ransonnet, capitaine de frégate, part de Toulon le 17 février avec un demi bataillon du 66ème de ligne pour Porto-Vecchio ; partie de Porto-Vecchio le 3 mars, pour se rendre à Ancône ; le 12 mars à Ancône. Page 332
    • La Meuse, corvette de charge de 800 tonneaux, commandée par M. Ricaudy, capitaine de frégate, arrive à Toulon le 15 décembre, venant d’Alger, et en dernier lieu de Marseille ; part le 26 janvier de Toulon, avec 420 militaires destinés pour Oran ; à Toulon le 10 mars, venant d’Oran, d’où elle était partie le 4 du même mois. Page 332
    • La Loire, corvette de charge de 559 tonneaux, commandée par M. Montfort, capitaine au long cours, part le 28 mars de Brest, pour porter des troupes aux Antilles ; à Brest le 20 juin. Page 332
    • L’Allier, corvette de charge de 800 tonneaux, commandée par M. Kérimel, lieutenant de vaisseau, part de Brest le 25 mai, pour porter des troupes aux Antilles. Page 332
    • La Bonite, corvette de charge de 800 tonneaux, commandée par M. Durand, capitaine de frégate, partie de Toulon le 28 novembre 1831, pour se rendre à Rio-Janeiro, à Buenos-Ayres, à Valparaiso, à Lima, afin d’y porter des agents consulaires ; à Rio-Janeiro le 6 février 1832 ; a fait voile de Rio-Janeiro le 19 février, poursuivant sa mission. Page 332
    • La Nièvre, corvette de charge de 800 tonneaux, commandée par M. Delmotte, lieutenant de vaisseau, part de Brest le 13 avril, pour porter des troupes aux Antilles, part des Antilles le 12 juin pour Brest. Page 332

     

    • La Saône, corvette de charge de 800 tonneaux, commandée par M. Turpin, capitaine de frégate, part de Brest le 27 juin, pour porter à Bourbon le gouverneur et les troupes destinées pour cette colonie. Page 332
    • La Dordogne, corvette de charge de 800 tonneaux, commandés par M. Turpin, capitaine de frégate, part de Toulon le 30 mars ; arrive à Oran le 5 avril ; mouille le 16 mai sur la rade de l’île d’Aix ; arrive le 26 mai à Brest. Page 333
    • L’Oise, corvette de charge de 800 tonneaux, commandée par M. Vienne, lieutenant de vaisseau, partie de Toulon pour Alger avec des troupes ; arrive à Alger le 1er juin. Page 333
    • L’Adonis, brick de 20 canons, commandé par M. Huguet, capitaine de frégate, arrive à Marseille le 2 mars, venant d’Alger avec 20 passagers ; arrive à Toulon le 3 du même mois. Ce bâtiment doit remplacer le Voltigeur dans la station d’Oran. Page 333
    • L’Adonis, brick de 20 canons, commandé par M. de Sercey, capitaine de corvette, parti le 29 mai de Toulon, avec 150 militaires du génie qu’il doit débarquer à Oran. Page 333
    • Le Faucon, brick de 20 canons, commandé par M. Quernel, capitaine de frégate, part de Brest le 2 janvier pour se rendre à Toulon, où il porte des marins provenant de la frégate la Sirène ; arrive à Lisbonne le 14 janvier ; parti de Lisbonne le 22 du même mois, arrive à Toulon le 14 février. Page 333
    • Le Ducouedic, brick de 20 canons, commandé par M. Burgues de Missiessy, capitaine de corvette, part de Toulon le 17 décembre 1831, pour Navarin ; de retour à Toulon le 10 janvier, part de ce port le 30 du même mois pour Navarin ; de retour à Toulon le 10 janvier, part de ce port le 30 du même mois pour Navarin avec 90 soldats ; parti de Navarin, le 7 mars, arrive à Toulon le 22 mars ; parti pour Ajaccio le 6 mai, de retour à Toulon le 11 mai ; parti pour Oran le 20 mai, avec 120 disciplinaires. Page 333
    • Le Grenadier, brick de 20 canons, commandé par M. Guès, capitaine de corvette, arrive le 10 février à Toulon, venant d’Alger, et, en dernier lieu, de Marseille où il avait mouillé le 8 février, et où il avait débarqué 96 militaires ; parti le 20 mars pour porter à Tunis l’ambassadeur du bey de cette régence, et pour recevoir à Tripoli le reste de la contribution due par ce bey à la France ; de retour à Toulon le 17 mai, venant de Tunis, d’où il était parti le 7 mai pour y prendre la famille du consul général ; arrive à Toulon le 10 juin, parti de Toulon le 19 juin pour la Morée. Page 333
    • La Palmyre, brick de 20 canons, commandé par M. Suin, capitaine de corvette, arrive à Toulon le 15 janvier 1832, venant de Napoli ; parti pour Navarin le 23 février ; au commencement de juin, se trouve sur la rade de Napoli, après avoir parcouru les côtes de Syrie et d’Egypte. Page 333
    • L’Endymion, brick de 18 canons, commandé par M. Jourdan, capitaine de corvette, part de Brest le 31 janvier pour se rendre à Lisbonne ; a mouillé le 9 avril sur la rade de l’île d’Aix, après avoir relâché à Madère ; le 18 avril, parti pour Cherbourg, où il est arrivé le 24 du même mois ; parti de Cherbourg pour Brest le 1er mai ; arrivé en ce port le 8 dudit, part le 27 mai pour croiser sur les côtes. Page 334
    • Le Dragon, brick de 18 canons, commandé par M. Deloffre, capitaine de frégate, part de Toulon le 2 décembre 1831 pour Navarin, arrive à Toulon le 1er février, part de ce port le 20 février pour la Corse, où il porte des fonds ; arrive à Toulon le 4 mars, venant d’Ajaccio ; parti le 5 avril pour Navarin, en touchant à Alger ; parti de Navarin le 30 avril, arrive à Toulon le 22 mai ; parti le 17 juin pour Oran. Page 334
    • Le Zèbre, brick de 16 canons, commandé par M. Texier, capitaine de corvette, part de Toulon le 13 décembre 1831 pour Navarin, arrive à Toulon le 25 janvier avec 23 militaires ; parti de ce port le 28 février pour Alger avec 297,000 francs, arrive à Alger le 2 mars, en est parti le 20 ; arrive à Toulon le 5 avril, venant d’Alger ; parti le 3 mai pour Alger avec 65 passagers et 200, 000 francs. Page 334
    • L’Eclipse, brick de 16 canons, commandé par M. Delassaux, capitaine de corvette, part de Toulon le 12 janvier pour la Corse ; arrive à Toulon le 18 du même mois, venant d’Ajaccio d’où il était parti le 17 ; part de Toulon le 4 février pour Ancône ; arrive le 28 février devant Ancône. Page 334
    • La Flèche, brick de 16 canons, commandé par M. Lapierre, lieutenant de vaisseau, se trouve devant Palerme le 7 février ; arrive à Naples le 28 avril ; de retour à Toulon le 3 mai. Page 334
    • La Comète, brick de 16 canons, commandé par M. d’Assigny, capitaine de corvette, part le 28 février de Toulon, avec des dépêches destinées pour le Levant ; arrive à Toulon le 19 avril, venant de Navarin ; part le 15 mai de Toulon pour croiser sur la côte à l’O. de Toulon ; le 31 mai, de retour à Toulon, venant de Marseille ; part pour Alger le 6 juin ; arrive à Toulon le 30 du même mois. Page 334
    • L’Inconstant, brick de 16 canons, commandé par M. de Bruix, capitaine de corvette, arrive à Brest le 9 janvier, venant de Bahia, qu’il avait quitté le 19 novembre 1831. Page 335
    • La Gazelle, brick de 16 canons, commandé par M. de Cambray, lieutenant de vaisseau, était le 15 décembre 1831 en station à Saint-Pierre (Martinique) ; arrive le 10 mars au Fort-Royal, venant de Porto-Cabello ; arrive à Brest le 26 juin, venant de la Martinique, qu’il avait quittée le 30 mai. Page 335
    • Le Rusé, brick de 16 canons, commandé par M. Coreil, lieutenant de vaisseau, arrive à Toulon le 21 décembre 1831, venant de Navarin ; fait voile de Toulon, le 8 mars, pour se rendre au Grado de Valence ; arrive à Toulon le 6 avril ; part pour Alger le 14 avril, pour y être à la disposition du commandant de la station ; arrive à Alger le 20 avril ; mouille à Marseille le 29 avril, et à Toulon le 30 du même mois ; part pour Navarin le 17 mai. Page 335
    • La Surprise, brick de 16 canons, commandé par M. Garnier (Hippolyte), lieutenant de vaisseau, part de Toulon, le 19 janvier, pour Oran ; doit toucher à Alger ; arrive devant ce port le 26 du même mois ; appareille de ce port, le 28 janvier, pour se rendre devant Oran, afin d’y être employé aux communications avec la France ; arrive à Bône le 8 avril ; part pour Alger le 9 avril ; arrive à Alger le 15 avril ; part de ce port, le 19 mai, pour retourner à Oran ; arrive le 22 mai à Oran. Page 335
    • La Railleuse, brick de 16 canons, commandé par M. Mallet, lieutenant de vaisseau, part de Toulon, le 9 janvier, pour Alger ; arrive en ce port le 15 ; part de ce dernier port pour Oran le 26 du même mois ; arrive à Alger le 15 février, venant d’Oran ; part d’Alger, le 18 mars, pour retourner à Oran ; fait son retour d’Oran à Alger le 2 avril ; part d’Alger le 5 avril ;arrive à Marseille le 13 avril, et à Toulon le 14 avril ; part pour Alger le 24 mai, avec des militaires ; arrive à Alger le 31 mai. Page 335
    • Le Marsouin, brick de 12 canons, commandé par M. Touboulic, lieutenant de vaisseau, part de Toulon, le 15 janvier, pour remplacer la Surprise, à Marseille, dans le service sanitaire ; arrive à Marseille le 15 du même mois ; arrive à Toulon le 6 mai, venant de Marseille, où il était en croisière ; le 12 mai, part pour croiser sur les côtes. Page 335
    • L’Alacrity, brick de 20 canons, commandé par M. Fournier, lieutenant de vaisseau, part de Navarin le 8 mai ; arrive à Toulon le 2 juin. Page 336
    • Le Cygne, brick de 20 canons, commandé par M. Jourdan (Olivier), capitaine de corvette, arrive à Oran le 21 mai, et le 14 juin à Toulon. Page 336
    • L’Alcibiade, brick de 20 canons, commandé par M. Alix, capitaine de corvette, arrive au Brésil le 11 janvier, venant de Brest. Page 336
    • Le Faune, brick de 16 canons, commandé par M. Filhol-Camas, lieutenant de vaisseau, part le 15 février de la Veracruz pour Pensacola. Page 336
    • L’Aigrette, brick de 16 canons, commandé par M. Tavener, lieutenant de vaisseau, part de la Guadeloupe le 17 avril ; relâche le 13 mai aux Açores ; arrive à Brest le 26 mai. Page 336
    • La Badine, brick de 16 canons, commandé par M. Marc, capitaine de corvette, part le 10 avril de Brest pour se rendre à Terre-Neuve. Page 336
    • L’Astrolabe, gabare de 380 tonneaux, commandée par M. Hérail, lieutenant de vaisseau, arrive à Toulon le 17 décembre 1831, venant de Morée, et en dernier lieu de Marseille ; part le 10 février pour Alger, avec 154 militaires ; arrive à Alger le 15 février ; part de ce port, le 22 du même mois, pour Oran ; arrive le 24 à Oran ; en repart le 29 février pour Alger ; a mouillé en rade d’Oran le 4 avril, venant d’Alger ; a fait son retour en ce port le 28 avril ; partie d’Alger le 20 juin ; à Toulon le 28 du même mois. Page 336
    • La Zélée, gabare de 380 tonneaux, commandée par M. Potier de La Houssaye, lieutenant de vaisseau, part de Toulon le 9 janvier pour Alger, avec des passagers ; est employée à Alger comme Stationnaire. Page 336
    • La Zélée, gabare de 380 tonneaux, commandée par M. Poitier de La Houssaye, lieutenant de vaisseau ; à Alger le 28 janvier. Page 336
    • L’Infatigable, gabare de 380 tonneaux, commandée par M. Billeheust de Saint-Georges, lieutenant de vaisseau, part de Brest le 18 janvier pour porter à Toulon des marins appartenant à la 5ème division ; à Toulon le 22 février. Page 336
    • La Lamproie, gabare de 380 tonneaux, commandée par M. Aubry-Bailleul, lieutenant de vaisseau, arrivée à Toulon le 11 mars 1832, venant de Navarin, d’où elle était partie le 4 du même mois ; partie le 1er mai de Toulon pour le Levant . Page 337
    • La Désirée, gabare armée commercialement et commandée par M. Cabaret, capitaine au long cours, part de Brest le 9 mars pour le Sénégal, Cayenne et les Antilles. Page 337
    • La Dore, gabare de 300 tonneaux, commandée par M. Long, lieutenant de vaisseau, part de Brest le 24 janvier pour porter à Toulon des marins appartenant à la 5éme division ; à Toulon le 27 février. Page 337
    • La Vigogne, gabare de 550 tonneaux, commandée par M. Lempereur, lieutenant de vaisseau, arrive à Toulon le 27 janvier, venant de Lisbonne, d’où elle était partie le 11 du même mois ; partie le 24 mars de Toulon à Alger ; à Alger le 29 mars ; partie d’Alger le 3 avril ; le 21 avril sur la rade de l’île d’Aix ; à Lorient le 21 mai ; le 3 mai à Brest. Page 337
    • La Durance, gabare, commandée par M. Lefrançois de Grainville, capitaine de corvette, part de Brest le 22 mars pour porter des troupes à la Martinique et à la Guadeloupe ; doit ramener d’autres troupes de ces colonies à Brest ; de retour à Brest le 7 juin. Page 337
    • La Truite, gabare, commandée par M. Tassin, lieutenant de vaisseau, part de Toulon le 10 mars pour Alger, avec 150 soldats du 4ème de ligne ; de retour à Toulon le 22 mai ; part le 17 juin pour Oran. Page 337
    • Le Finistère, gabare de 300 tonneaux, commandée par M. Lecoat de Saint-Haouen, lieutenant de vaisseau, part de Toulon le 16 février pour Alger avec 180 militaires ; à Alger le 24 février, en est repartie le 7 mars pour Marseille ; forcée de relâcher le 17 mars à Mahon ; à Marseille le 9 avril ; le 10 mai partie pour Bône avec des troupes qu’elle y doit déposer ; de retour à Toulon le 16 mai ; partie pour Bône le 21 mai ; à Bône le 26 du même mois ; à Toulon le 27 juin. Page 337
    • La Garonne, gabare de 200 tonneaux, commandée par M. Aubry de la Noé, lieutenant de vaisseau, arrive de Toulon le 17 décembre 1831, venant d’Alger, et en dernier lieu de Marseille ; part de Toulon le 9 janvier pour Alger ; part le 13 février de ce dernier port pour Oran, où elle porte des affûts et colis ; de retour à Alger le 18 février. Page 337
    • La Garonne, gabare de 300 tonneaux, commandée par M. Thomas de Saint-Laurent, lieutenant de vaisseau ; à Toulon le 6 avril, venant d’Oran ; partie le 15 mai pour Terre-Neuve ; à Tanger le 24 mai. Page 338 La Ménagère, gabare de 200 tonneaux, commandée par M. Chiron du Brossay, lieutenant de vaisseau, part de Toulon le 4 février pour Navarin ; à Marseille le 8 avril, venant de Navarin, d’où elle était partie le 25 mars ; partie le 25 avril pour Terre-Neuve ; à Saint-Pierre le 24 juin, après avoir touché à Gibraltar et à Tanger. Page 338
    • Le Loiret, gabare de 262 tonneaux, commandée par M. Bérard, lieutenant de vaisseau ; partie le 6 mai pour se rendre sur les côtes d’Alger, où elle va continuer sa mission hydrographique. Page 338
    • La Lionne, gabare de 380 tonneaux, commandée par M. Lachaise, lieutenant de vaisseau, le 30 janvier, était employée dans la station du Levant ; part de Navarin, le 13 juin, pour Toulon. Page 338
    • L’Emulation, gabare de 380 tonneaux, commandée par M. Barral, lieutenant de vaisseau, part de Monte-Video le 16 janvier ; arrive à Toulon le 19 avril ; part pour Alger le 24 juin, ayant à bord le général d’Alton et des troupes qu’elle y doit débarquer. Page 338
    • Le Pélican, bateau à vapeur de 160 chevaux, commandé par M. Alliez, lieutenant de vaisseau, arrive devant Alger le 22 février ; le 24 mars, a été expédié d’Alger pour Bône ; le 26 mars, arrive à Bône ; part de ce port le 1er avril ; arrive à Alger le 3 avril, part de Toulon, le 23 janvier, pour les côtes de l’E., où il va faire des expériences ; de retour à Toulon le 31 janvier ; part du même port, le 19 février, pour Alger, où il va stationner ; arrive à Alger le 22 du même mois. Page 338
    • Le Rapide, bâtiment à vapeur de 80 chevaux, commandé par M. Louvrier, capitaine de corvette, part pour Alger le 8 mai, pour y porter Mme la duchesse de Rovigo, femme du gouverneur de cette colonie ; arrive à Alger le 27 mai. Page 338
    • Le Nageur, bateau à vapeur de 160 chevaux, commandé par M. Janvier, lieutenant de vaisseau part de Toulon, le 22 janvier, pour Marseille ; de retour à Toulon le 31 du même mois ; part de Toulon, le 14 février, pour la Corse ; arrive à Toulon le 23 mars, venant d’Antibes, d’où il était parti le 22 du même mois ; le 3 avril, part pour Civita-Vecchia ; part de ce port le 18 avril ; arrive à Toulon le 20 du même mois ; part pour Ajaccio le 4 mai ; arrive à Toulon le 11 mai ; part pour Ajaccio le 11 mai ; de retour à Toulon le 19 mai. Page 338
    • Le Sphinx, bateau à vapeur de 160 chevaux, commandé par M. Sarlat, lieutenant de vaisseau, part de Toulon, le 14 décembre 1831, pour Alger ; arrive à Alger le 16 du même mois ; ce bâtiment est occupé à Alger à embarquer et à débarquer des troupes ; revient à Toulon le 16 février ; part de Toulon pour Bône le 30 avril ; arrive le 1er mai à Barcelone, et le 3 mai à Toulon, après avoir éclairé la côte jusqu’à Barcelone ; le 4 mai, part pour Ajaccio ; arrive à Toulon le 6 mai ; repart le 7 mai pour Ajaccio ; le 9 mai, de retour à Toulon ; part de Toulon, le 11 mai, pour Ajaccio ; arrive à Toulon le 16 mai ; part pour Marseille le 19 mai ; part de Toulon, le 3 juin, pour Marseille. Page 339
    • Le Souffleur, bateau à vapeur de 160 chevaux, commandé par M. Lugeol, lieutenant de vaisseau, part de Toulon, le 30 décembre 1831, pour se rendre devant Alger ; de retour à Toulon le 12 janvier1832, avec des avaries ; arrive à Toulon le 15 avril ; part pour Bône le 1er juin ; arrive à Toulon le 15 de même mois ; part de ce port, le 26, pour la Ciotat ; de retour à Toulon le 28 du même mois. Page 339 Le Castor, bateau à vapeur de 120 chevaux, commandé par M. Lelieur de Ville-sur-Arce, lieutenant de vaisseau, part de Lorient, le 15 janvier, pour se rendre à Brest ; arrive en ce port le 16 du même mois ; part de Brest, le 21 mai, pour l’île d’Aix. Page 339
    • Le Rhinocéros, transport de 925 tonneaux, commandé par M. Siffermann, lieutenant de vaisseau, arrive à Toulon le 10 janvier, venant du Levant. Page 339
    • Le Saumon, transport, commandé par M. Bellanger, lieutenant de vaisseau, part de Cherbourg, le 18 février, pour se rendre à Brest ; de retour à Cherbourg le 4 mars. Page 339
    • La Béarnaise, goélette de 6 canons, commandée par M. Fréart, lieutenant de vaisseau, part de Toulon, le 23 janvier, pour aller stationner 0 Alger ; le 31 du même mois, mouille devant Alger ; le 24 février, part de ce port pour accompagner la felouque la Casauba, qui porte des vivres à Bône ; arrive à Bône le 29 février ; en repart, le 1er mars pour Tunis ; appareille de cette rade le 15 mars ; arrive à Bône le 26 mars. Page 339
    • Le Boberach, chebeck, commandé par M. Fournier (L.F.), lieutenant de vaisseau ; part de Toulon, le 16 décembre 1831, pour se rendre en Corse ; de retour à Toulon le 5 avril, venant de Marseille, où il a déposé l’équipage du Léonidas, naufragé à l’île Rousse ; part de Toulon, le 15 avril, pour la Corse ; arrive à Toulon le 22 mai, venant d’Ajaccio ; part pour la Corse le 5 juin. Page 339
    • L’Africaine, balancelle, commandée par M. Lautier, chef de timonerie, arrive à Toulon le 24 février, venant de Saint-Tropez ; part de Toulon, le 25, pour la même destination ; part le 30 avril de Toulon pour Bouc ; part de Toulon, le 12 mai, pour croiser entre Toulon et la Ciotat. Page 340
    • Le Luxor, allége, commandé par M. Verninac Saint-Maur, lieutenant de vaisseau, arrive à Luxor le 1er août. Page 340
    • L’Etincelle, balancelle, commandée par M. Martel, chef de timonerie, part de Toulon, le 12 mai, pour Croiser dans les îles d’Hyères ; part le 8 juin pour Saint-Florent (Corse). Page 340
    • Le Chamois, aviso, commandé par M. Pujol (Paul), lieutenant de vaisseau, part de Toulon, le 12 mai, pour croiser sur les côtes de l’Hérault. Page 340
    • La Daphné, goélette de 6 canons, commandée par M. Leconte, lieutenant de vaisseau, arrive à Toulon le 5 mai, venant de Port-Vendres ; part de Toulon, le 12 mai, pour croiser sur les côtes des Pyrénées-Orientales. Page 340
    • L’Hirondelle, goélette de 6 canons, commandée par M. Vrignaud, lieutenant de vaisseau, le 21 juin, arrive en rade de l’île d’Aix, venant des Antilles. Page 340
    • L’Iris, goélette de 6 canons, commandée par M. Lefrotter, lieutenant de vaisseau, part de Toulon, le 3 mai, pour croiser sur les côtes de Marseille ; arrive à Toulon le 6 mai ; part le 8 mai pour Ajaccio ; de retour à Toulon le 6 mai ; part le 19 mai pour croiser près des îles d’Hyères. Page 340 Rapport au Directeur des constructions navales de Cherbourg sur le doublage de la corvette l’Ariane, de 32 bouches à feu, et comparaison entre l’usure du cuivre rouge et du bronze qui y sont employés. Page 341
    • Journal d’une expédition entreprise dans le but d’explorer le cours et l’embouchure du Niger, ou Relation d’un voyage sur cette rivière depuis Yaoury jusqu’à son embouchure, par Richard et John Lander ; traduit de l’anglais par Mme Louise Sw. Belloc. Page 348
    • Discours d’ouverture du cours de pharmacographie, prononcé le 2 mai 1832 par M.R.P. Lesson, pharmacien en chef de la marine au port de Rochefort. Page 362
    • Extrait d’un rapport du comité de vaccine de Cayenne, sur les vaccinations opérées à la Guyane française depuis le 6 septembre 1831 jusqu’au 16 février 1832. Page 390
    • Relation du naufrage du brick négrier l’Hippolyte, capturé par la frégate française l’Antigone, sur les côtes de l’île de Cuba, le 26 janvier 1826, et qui me fut donné en commandement pour le conduire à la Martinique ; naufragé de nuit sur les récifs N.E. de l’île déserte Mogâne, dans les débouquements de Saint-Domingue, par A. Gilbert, lieutenant de vaisseau. Page 397
    • Incendie, en 1814, du vaisseau le Régulus, de 74 canons. Page 416
    • Avis aux navigateurs sur la passe de Maumusson. Page 422
    • Note sur la côte occidentale de Sumatra, par M. Duhaut-Cilly, capitaine du navire le Nautonnier. Page 425
    • Discours prononcé le 29 juillet 1832, par le commissaire de l’inscription maritime, à bord du cutter de l’Etat le Vigilant, commandé par M. le lieutenant de vaisseau Zylof, à l’occasion de la remise de médailles accordées au dévouement et à l’humanité du pilote Huret (François-Augustin) et du maître de bateau Gin (Nicolas). Page 432
    • Le 11 juin 1832, le brick le Gaulois, de Bordeaux, capitaine Guignard, revenant de la Guadeloupe en France, a rencontré, à la sortie des débouquements des Antilles, une embarcation qui faisait des signaux de détresse. Cette embarcation était montée par 34 naufragés espagnols, qui provenaient du
    • brick Na. Sar. Del Carmen, de 334 tonneaux, capitaine Pedro Ripoll. Le 22 juin, le brick le Gaulois a communiqué avec un navire français, la Cécile, du Havre, capitaine Delaberquerie, allant des Etats-Unis à la Guadeloupe, auquel il a fourni une partie des matériaux nécessaires pour fermer plusieurs voies d’eau considérables qui s’étaient déclarées à bord. Page 434
    • Extrait d’un rapport fait au retour d’un voyage à l’Orénoque par M. le capitaine Lacouture, commandant le brick la Jeune Volsy, de Bordeaux (10 août 1832). Page 436
    • Extrait d’un rapport adressé au ministre de la marine, par M. Marc, capitaine de corvette, commandant le brick la Badine, sur les circonstances de sa navigation à travers les glaces en se rendant de Brest à Saint-Pierre de terre-Neuve. Page 437
    • Notice sur la vie et les services de M. le vice-amiral baron Bouvet. Page 439
    • Mouillage dans la rade d’Elseneur. Page 441
    • Bâtiment français en détresse secouru en mer, en juin 1832 par un bâtiment anglais.
    • Le bâtiment français était le chasse-marée les Jumelles, de 71 tonneaux, équipé de 6 personnes et avec le capitaine Charles Michaud. C’est la goélette anglaise la Zénobie, commandée par le capitaine Bull Hoster qui reçut les six marins du chasse-marée, qui sombra quelques instants après. Le 31 juillet, la goélette la Zénobie, qui venait de Plymouth et allait à Malaga, rencontra le brick le Jeune Gustave,capitaine David, venant de la Rochelle et allant à Toulon ; ce capitaine prit à son bord l’équipage des Jumelles, et arriva sur la rade de Toulon le 21 août. Page 442
    • Effets surprenants du guano, plante de l’Amérique du Sud – On pourrait l’employer contre l’hydrophobie. Page443
    • Mémoire sur le transport en France des obélisques de Thèbes, par le baron Charles Dupin, membre du conseil d’amirauté ; lu le 21 mai 1832 à l’Académie des sciences. Page 445
    • Deux mois à bord d’une frégate anglaise. Page 472
    • Recherches sur les voyages et découvertes des navigateurs normands en Afrique, dans les Indes orientales et en Amérique, suivies d’observations sur la marine, le commerce et les établissements coloniaux français ; par L. Estancelin, député du département de la Somme. Page 490
    • Renseignements sur la situation du commerce maritime du quartier de Boulogne-sur-Mer, sur ses pêches et ses diverses classes de marins. Page 497
    • Extrait du rapport du capitaine Coste, commandant le navire la Nouvelle Betzy, de Nantes, qui a fait naufrage dans les parages des îles Malouines. Page 506
    • Du choléra-morbus en Russie, en Prusse et en Autriche pendant les années 1831 et 1832, par MM. Auguste Gérardin et Paul Gaimard, membres de l’Académie royale de médecine, envoyés en Russie par le gouvernement français pour étudier le choléra-morbus. Page 507
    • Procès-verbal de la remise d’une médaille d’argent à un capitaine du commerce, Simon Gregorj, qui, en exposant sa vie et celle des hommes de son équipage, a sauvé, en pleine mer, quatre marins de la bombarde l’Adélaïde, dont le bâtiment venait à l’instant de sombrer par l’effet d’un grain. Page 530
    • Rapport à l’assemblée des professeurs administrateurs du Muséum d’histoire naturelle, par M. Mirbel, professeur de culture. Page 550

     

    • Notice sur la culture de l’ulex europoeus, ajonc marin ou lande de Bretagne. Page 555
    • Mémoire sur la culture, la manipulation et le commerce du café en Arabie, présentée par le sieur Bréon (Nicolas), jardinier botaniste du Roi à l’île Bourbon, à M. le commandant et administrateur pour le Roi. Page 559
    • Expédition de la corvette la Mayenne, commandée par M. Forsans et envoyée, en 1823, de Bourbon à Moka, pour en rapporter des semences et des plants de caféier, destinés au renouvellement de l’espèce dans les colonies françaises. Page 568
    • Histoire des colonies pénales de l’Angleterre dans l’Australie ; par M. Ernest de Blosseville. Page 588 Correspondance pour l’avancement de la météorologie. Page 598
    • Sur les collections scientifiques récemment faites par des officiers de la marine royale, et présentement déposée au Muséum d’histoire naturelle ; par Geoffroy Saint-Hilaire. Page 604 Cinquième rapport sur le doublage, en cuivre, du Renard. Page 613
    • Notice sur la vie, les travaux et les services de M. le chevalier de Rossel. Page 616
    • Notice sur la vie, les travaux et les services du vice-amiral Bruix, ancien ministre de la marine. Page 623
    • Notice sur la vie, les travaux et les services du lieutenant-général comte de Montigny, ancien gouverneur de Chandernagor. Page 625
    • Notice sur la vie, les travaux et les services du vice-amiral Morard de Galle. Page 627
    • Définition de la Statistique proprement dite, et notions nécessaires pour la distinguer de l’Economie et de l’Arithmétique politiques. Page 629
    • Suite des distributions de prix et de médailles aux élèves des écoles de maistrance, dans les ports de Brest, Toulon et Rochefort, en 1827, 1828, 1829, 1830, 1831. Page 634 Considérations sur le commerce maritime et colonial. Page 637
    • Clinique chirurgicale de l’hôpital de la marine à Rochefort – Observations sur les hernies crurales, tirées de la pratique de M. Clémot, chirurgien en chef ; communiqués par M. Dubois, chirurgien entretenu de marine. Page 646
    • Phare de Malte. Page 652
    • Rapport adressé au ministre de la marine par le conseil des travaux, sur le concours ouvert, le 19 février 1831, pour l’installation des poupes rondes des vaisseaux et frégates. Page 653
    • Note sur le service des vénériens de l’hôpital de la marine de Toulon. Page 670
    • Voyage autour du monde par les mers de l’Inde et de Chine, exécuté sur la corvette de l’Etat la Favorite, pendant les années 1830, 1831,et 1832, sous le commandement de M. Laplace, capitaine de frégate ; publié par ordre de M. le vice-amiral comte de Rigny, ministre de la marine et des colonies. Page 677
    • Bâtiment du commerce trouvé en mer le 18 juillet, ramené en France le 11 août 1832. Page 681
    • Note sur le rapport que le capitaine Guirand, de Toulon, a adressé à Buenos-Ayres, le 27 septembre 1830, au commandant de la gabare l’Emulation, concernant trois roches vues par ce capitaine et par son second dans la journée du 14 septembre. Page 682
    • Recherches sur les causes de la maladie épidémique qui a ravagé les îles de Gorée et de Saint-Louis, pendant l’hivernage de 1830 ; par le docteur Catel, 2ème médecin en chef de la marine, chargé du service de santé de la colonie du Sénégal. Page 685
    • Incendie du vaisseau l’Alger- Extrait du rapport adressé, le 2 octobre 1832, au préfet maritime de Toulon par M. le capitaine de vaisseau Robert, directeur des mouvements du port. Page 701
    • Rochers aperçus et dont la position a été déterminée les 18, 19, 29, et 30 octobre 1832, par 30°29’ de latitude N., et par 29° 48’ de longitude O ; par M. Louvel, lieutenant de vaisseau. Page 716
    • Biographie maritime ; par M. Hennequin, chef adjoint du bureau de recrutement au ministère de la marine. Page 717
    • Rapport à l’assemblée des professeurs-administrateurs du Muséum d’histoire naturelle, fait par M. Valenciennes, sur des collections rapportées de Madagascar par M. Sganzin, capitaine d’artillerie de marine. Page 719
    • Discours de M. Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe en chef de la marine, membre de l’Académie des sciences et du bureau des longitudes ; prononcé aux funérailles de M. le comte de Rosily-Mesros. Page 722
    • Supplément au nécrologe des fonctionnaires et des officiers du département de la marine et des colonies pour l’année 1828. Page 727
    • Nécrologe des fonctionnaires et officiers du département de la marine et des colonies pour l’année 1829. Page 733
    • Nécrologe des fonctionnaires et officiers du département de la marine et des colonies pour l’année 1830. Page 742 Nécrologe des fonctionnaires et officiers du département de la marine et des colonies pour l’année 1831. Page 752
    • Nécrologe des fonctionnaires et officiers du département de la marine et des colonies pour l’année 1832. Page 759