Annales Maritimes et Coloniales 1835 - Tome1

Description du produit

  • Edition à jour au : /
  • Date d'édition : 1835
  • Durée de validité : Illimite

Details

Les Annales Maritimes et Coloniales publiées de 1816 à 1847 sont des recueils sur les activités de la Marine et des colonies regroupant pour chaque année :

  • Les lois et ordonnances royales ;
  • Les règlements et décisions ministériels ;
  • Les rapports et mémoires d’exploration et de navigation ;
  • Les avis aux navigateurs ;
  • Les études, notices, synthèses scientifiques et techniques ;
  • Les mouvements des différents bateaux de la marine ;
  •  …

 

Utilisation et citation :

L'utilisation est libre (licence ouverte / Open Data) sous réserve de citer les sources de la manière suivante :

"SHOM,1835. Annales Maritimes et Coloniales - Tome 1. http://dx.doi.org/10.17183/AMC_1835_T1"

 

Sommaire

  • Echange de documents parlementaires entre la France et la Grande-Bretagne. Page 5
  • Observations sur le corps royal d’artillerie de marine. Page 23
  • Considérations sur la question de l’artillerie navale, en réponse à une brochure publiée par M. J. Michel, chef de bataillon d’artillerie, par un officier de marine, le lieutenant de vaisseau G. Rocquemaurel. Page 49
  • Examen des observations de M. Costé, capitaine de vaisseau, sur le projet de substitution du fil de fer au fil de chanvre, dans la confection des manœuvres dormantes à bord des bâtiments. Un essai sur les bricks l’Oreste et le Lutin Page 73
  • Avis aux navigateurs qui fréquentent Maumusson, passage entre la côte dite d’Arvert et celle d’Oléron (Charente-Inférieure). Page 87
  • Marine des Etats-Unis, en 1835. Page 88
  • Etats de commerce, de cultures et de population relatifs aux colonies françaises, Martinique, Guadeloupe. Page 89
  • Les journaux quotidiens ont publié en 1834 quelques articles d’un code rural qu’ils annonçaient avoir été récemment promulgué à Haïti, en date du 4 mai 1826. Sont cités MM. Muzaine, Rouanez, Boyer. Page 118
  • Règlement pour le port de la ville d’Amsterdam, publié le 30 Avril 1834, et inséré par ordre du ministre de la marine. Page 155
  • Description des phares et balises de la mer Noire et de la mer d’Azow. Page 184
  • Secours donnés par les bâtiments de l’état aux navires baleiniers du commerce. La corvette de guerre française l’Ariane, commandée par M. Ricaudy, capitaine de frégate, le 19 septembre 1834, par le travers de Maldonado, rejoint au mouillage trois baleiniers français, l’Armide, la Ville-d’Orléans et le Polétais. Citée la frégate la Circé. Page 189
  • Remorqueur brise-glace le Secours, de Baltimore. Cité le paquebot à vapeur le Colombien. Page 191
  • Tempête et naufrages à Bonne, les 24 et 25 janvier. Deux bricks de l’Etat, le Rusé et l’Alcyone, et douze navires ou bateaux de commerce étaient en rade ; le bateau à vapeur la Chimère était à la mer. Est cité le Castor. Page 193
  • Tempête et naufrages à Alger, les 11 et 12 février. Cités la corvette de charge la Marne et le Cygne, brick stationnaire, le contre-amiral de la Bretonnière, la bombarde la Sainte-Anne, l’Abeille et l’Herminie, capitaine Alex, le brick le Désiré, capitaine Pons, la bombarde l’Hirondelle, capitaine Gazan, le bateau à vapeur l’Eclaireur, l’Elvina, capitaine Ganthelme, l’Africaine, capitaine Loubrano, le Castor, capitaine Sauvat. Page
  • Société de géographie. Page 207
  • Des abus de la pêche côtière dans la Manche, par L. Estancelin, député du département de la Somme. Page 209
  • Réflexions sur l’application de la méthode américaine au jaugeage des navires français, et proposition d’une nouvelle méthode de jaugeage. Page 230
  • Ventouses allemandes. Page 247
  • Société de géographie. – Assemblée générale du 27 mars 1835. Page 254
  • Encouragements accordés par l’Académie des Sciences aux inventeurs de divers procédés utiles à la marine. (Extrait du procès verbal de la séance du lundi 8 décembre 1834.). Four à pain à l’usage de la marine, purification de l’eau de mer et conservation de l’eau douce, moyen propre à retirer du fond de la mer les navires coulés. Page 258
  • Rapport fait au nom de la commission chargée d’examiner le projet de loi portant de mande d’un crédit extraordinaire de 900,000 fr. sur l’exercice 1835, demandé par le Ministre de la marine et des colonies, parle baron Charles Dupin, député de la Seine. – Séance du 30 mars 1835. Page 260
  • Extrait, en ce qui concerne la marine, du rapport fait à la Chambre des Députés au nom de la commission chargée d’examiner le projet de loi relatif au règlement définitif des comptes de l’exercice 1832, par M. Félix Réal, député de l’Isère. – Séance du jeudi 26 mars 1835. Page 271
  • La Téléphonie, ou l’art de communiquer au loin par les sons, applicable à la marine, par M. Sudre. Page 281
  • Note sur la traversée d’un bateau à vapeur de la compagnie anglaise des Indes Orientales, entre Bombay et Suez. Page 288
  • Notice sur la ville d’Agra, désignée pour chef lieu de la quatrième présidence, dans l’Inde anglaise. Page 290
  • Chambre de commerce du Bengale, instituée, à l’instar des chambres de même nom en Europe. (Calcutta, avril 1834.). Page 294

Mouvements des bâtiments de l’état. Page 298-304

  • La frégate l’Artémise, commandée par M. Lainé, capitaine de vaisseau, est partie de Toulon le 7 octobre ; ce bâtiment se rend dans le Levant.
  • La frégate la Syrène, commandée par M. le comte d’Oysonville, capitaine de vaisseau, est arrivée à Brest le 15 octobre ; S.A.R. le prince de Joinville est à bord de ce bâtiment.
  • La frégate la Bellone, commandée par M. Graëb, capitaine de frégate, est partie de Toulon le 15 novembre ; ce bâtiment se rend à Alger ; il y porte des militaires ; de retour à Toulon le 26 novembre.
  • La corvette de guerre la Thisbé, commandée par M. Espiaux, capitaine de frégate, est partie de Brest le 25 novembre ; ce bâtiment se rend au Brésil.
  • La corvette de guerre la Créole, commandée par M. Dupetit-Thouars, capitaine de vaisseau, est partie de Brest le 10 novembre ; ce bâtiment se rend aux Antilles.
  • La corvette-aviso la Perle, commandée par M. Ollivier (Elzéard), capitaine de corvette, est partie de Toulon le 12 novembre ; ce bâtiment se rend à Roses.
  • La corvette-aviso la Diligente, commandée par M. Lapierre, capitaine de corvette, est partie de Toulon le 19 octobre ; elle porte des militaires à Alger ; de retour à Toulon le 6 novembre, elle a débarqué à Marseille des militaires provenant d’Alger ; partie de Toulon le 26 décembre ; elle porte à Tripoli de Barbarie M. de Bourboulon, consul général de France en cette résidence.
  • La corvette-aviso la Bayonnaise, commandée par M. Ménétrier, capitaine de corvette, est arrivée à Brest le 3 décembre ; ce bâtiment vient du Sénégal.
  • La corvette-aviso la Cérès, commandée par M. Fournier (Jacques-Marie), capitaine de corvette, est arrivée à Brest le 22 novembre ; ce bâtiment vient des Antilles.
  • Le brick le Méléagre, commandé par M. Mollier, capitaine de corvette, est arrivé à Toulon le 1er novembre ; ce bâtiment vient de Bonne ; le 15 novembre appareille pour se rendre à Alger ; de retour à Toulon le 25 novembre, part le 28 décembre ; il se rend sur les côtes d’Italie ; 8 janvier arrive à Toulon.
  • Le brick le Cygne, commandé par M. Chieusse, capitaine de corvette, est parti de Toulon le 20 novembre ; ce bâtiment se rend à Alger.
  • Le brick le Grenadier, commandé par M. Bruat, capitaine de corvette, est arrivé à Toulon le 5 octobre ; ce bâtiment vient d’Alexandrie.
  • Le brick le Voltigeur, commandé par M. Lesaulnier de Vauhello, capitaine de corvette, est parti de Toulon, dans la nuit du 3 au 4 septembre ; ce bâtiment se rend dans le Levant ; arrive à Toulon le 24 décembre ; il a quitté Alexandrie le 20 novembre.
  • Le brick le Palynure, commandé par M. Vermot, capitaine de corvette, est arrivé à Toulon, dans la nuit du 18 au 19 novembre ; ce bâtiment vient de Tripoli de Barbarie.
  • Le brick l’Oreste, commandé par M. le comte de Gourdon, capitaine de corvette, est arrivé à Brest le 20 octobre ; ce bâtiment vient des côtes d’Espagne ; appareille de Brest le 28 décembre, pour se rendre aux Antilles.
  • ❍ Le brick le Hussard, commandé par M. Bernard, capitaine de corvette, est arrivé en rade de l’île d’Aix le 8 décembre.
  • Le brick le d’Assas, commandé par M. Barthélemy, capitaine de corvette, est arrivé à Brest le 15 octobre ; ce bâtiment vient de Terre Neuve.
  • Le brick le Cuirassier, commandé par M. de Bruix, capitaine de corvette, est parti de Brest le 10 novembre ; ce bâtiment se rend aux Antilles.
  • Le brick l’Inconstant, commandé par M. Danguillecourt, capitaine de corvette est parti de Brest le 2 novembre ; ce bâtiment se rend à Lisbonne ; arrive à Brest le 7 décembre ; appareille le 25 décembre, pour se rendre au Sénégal.
  • Le brick le Zèbre, commandé par M. Bellanger (Michel), capitaine de corvette, est arrivé à Toulon le 10 novembre ; ce bâtiment était parti d’Alger le 7 du mois.
  • Le brick le Rusé, commandé par M. Brindejonc-Treglodé, capitaine de corvette, est parti de Toulon le 2 octobre ; ce bâtiment se rend à Bonne.
  • Le brick le Sylphe, commandé par M. Ducampe de Rosamel, lieutenant de vaisseau, est arrivé à Toulon le 3 novembre ; ce bâtiment vient de Roses ; le 28 novembre appareille de Toulon, pour se rendre dans le Levant.
  • Le brick le Dupetit-Thouars, commandé par M. Magré, lieutenant de vaisseau, est arrivé à Toulon le 15 novembre ; ce bâtiment était parti de Napoli le 5 du même mois.
  • Le brick le Dupetit-Thouars, commandé par M. La Roque de Chanfray, lieutenant de vaisseau, est parti de Toulon le 28 décembre ; il se rend dans le Levant.
  • Le brick la Flèche, commandé par M. Fourteu-Nauton, lieutenant de vaisseau, est parti de Toulon le 3 novembre ; ce bâtiment se rend à Alexandrie ; de retour à Toulon le 13 janvier 1835.
  • Le brick la Comète, commandé par M. Allègre (Michel Jean-Baptiste), lieutenant de vaisseau, est arrivé à Toulon le 16 janvier 1835 ; ce bâtiment vient d’Oran.
  • Le brick la Capricieuse, commandé par M. Collet, lieutenant de vaisseau, est arrivé à Brest le 3 janvier 1835 ; ce bâtiment vient des Antilles.
  • Le brick le Lutin, commandé par M. de Marqué, lieutenant de vaisseau, est arrivé à Brest le 31 octobre ; ce bâtiment vient de Saint-Sébastien ; appareille de Brest le 22 décembre, pour se rendre sur les côtes d’Espagne.
  • Le brick le Borda, commandé par M. Luczot, lieutenant de vaisseau, est parti de Bayonne le 11 octobre ; relâche à l’île d’Aix le 17 octobre ; appareille de l’île d’Aix le 14 novembre ; il se rend sur les côtes d’Espagne.
  • La cannonière-brick la Malouine, commandée par M. Lefrotter (Charles-Jules), lieutenant de vaisseau, est arrivée à Toulon le 10 décembre ; ce bâtiment vient de la Corse ; le 22 décembre, appareille pour retourner en Corse.
  • La goélette la Dauphinoise, commandée par M. Amyot, lieutenant de vaisseau, est arrivée à Toulon le 11 octobre ; ce bâtiment vient d’Alger ; appareille le 19 décembre pour Roses ; le 30 décembre, de retour à Toulon.
  • La goélette l’Iris, commandée par M. Guérin (Nicolas-François), lieutenant de vaisseau, est partie de Toulon le 4 novembre ; ce bâtiment se rend dans le Levant ; de retour à Toulon le 27 décembre.
  • La goélette la Toulonnaise, commandée par M. Gatier, lieutenant de vaisseau, est arrivée à Brest le 15 octobre ; ce bâtiment vient de Terre-Neuve. ; appareille de Brest le 25 novembre, pour se rendre à Cayenne.
  • ❍ Le bateau à vapeur le Fulton, commandé par M. Alliez (Théobald), lieutenant de vaisseau, est parti de Brest le 14 décembre ; relâche à Gibraltar le 21 ; remet sous voiles le 30 ; arrive à Toulon le 3 janvier 1835.
  • Le bateau à vapeur la Salamandre, commandé par M. Duparc (Léon), lieutenant de vaisseau, est parti de Toulon le 19 octobre ; ce bâtiment se rend à Alger ; de retour à Toulon le 30 octobre ; le 23 novembre, appareille pour Alger ; arrive à Toulon le 3 décembre ; appareille pour Bougie le 10 décembre ; de retour à Toulon le 22 ; appareille pour Naples le 11 janvier ; revient à Toulon le 31 janvier 1835.
  • Le bateau à vapeur le Crocodile, commandé par M. Janvier, lieutenant de vaisseau, est arrivé à Toulon le 7 octobre ; ce bâtiment vient d’Alger ; le 9 novembre appareille pour Alger, avec des militaires ; de retour à Toulon le 18 ; part le 30 novembre pour Alger ; arrive à Toulon le 9 décembre ; appareille 14 décembre pour Alger ; de retour à Toulon le 29 ; part le 11 janvier pour Alger ; arrive à Toulon le 19 janvier 1835.
  • Le bateau à vapeur le Pélican, commandé par M. Bournisien de Valmont, lieutenant de vaisseau, est arrivé à l’île d’Aix le 16 octobre ; ce bâtiment vient de Toulon.
  • Le bateau à vapeur la Chimère, commandé par M. Foucher d’Aubigny, lieutenant de vaisseau, est parti de Toulon le 5 octobre ; ce bâtiment porte à Alger M. le contre-amiral de la Bretonnière, commandant des possessions françaises dans le nord de l’Afrique, et tous les officiers sous ses ordres ; de retour à Toulon le 21 octobre ; le 12 novembre part pour Alger, avec des militaires.
  • Le bateau à vapeur l’Eclaireur, commandé par M. Besson (Antoine-Paulin), lieutenant de vaisseau, est parti de Toulon le 12 octobre ; ce bâtiment se rend à Alger ; il y porte des militaires ; arrive à Toulon le 16 décembre ; le 21 décembre, appareille pour Alger.
  • Le bateau à vapeur le Nageur, commandé par M. Grandjean de Fouchy , lieutenant de vaisseau, est arrivé à Toulon le 10 novembre, ce bâtiment vient d’Alger.
  • Le bateau à vapeur le Ramier, commandé par M. Lugeol (Alexis), lieutenant de vaisseau, est parti de Toulon le 28 septembre ; ce bâtiment se rend à Alger ; de retour à Toulon dans la nuit du 13 au 14 octobre, avec des militaires ; le 2 novembre , appareille pour Alger ; le 11 novembre arrive à Toulon ; appareille pour Alger le 28 décembre ; de retour à Toulon le 8 janvier.
  • Le bateau à vapeur le Castor, commandé par M. Pâris, lieutenant de vaisseau, est parti de Toulon le 26 octobre ; ce bâtiment se rend à Alger ; il y porte des militaires ; de retour à Toulon le 4 novembre ; appareille pour Alger le 16 ; arrive à Toulon le 25 ; part pour Alger le 7 décembre ; revient à Toulon le 24 ; appareille pour Alger le 4 janvier 1835.
  • Le bateau à vapeur le Coureur, commandé par M. Dispan, lieutenant de vaisseau, est arrivé à Toulon le 9 novembre ; ce bâtiment vient de Bougie, et en dernier lieu de Saint-Pierre de Sardaigne.
  • La corvette de charge l’Agate, commandée par M. Jouglas, capitaine de frégate, est arrivée à Toulon le 8 octobre ; ce bâtiment vient d’Alger, et en dernier lieu de Marseille, où il a débarqué des militaires ; part de Toulon le 1er novembre pour Alger ; revient à Toulon le 8 novembre, avec des militaires.
  • La corvette de charge la Caravane, commandée par M. Lachaise, lieutenant de vaisseau, est partie de Toulon le 1er novembre ; ce bâtiment se rend à Alger ; il y porte des militaires ; arrive à Toulon le 24 novembre, venant de Bonne ; appareille le 30 décembre pour Bonne, Bougie, Alger et Oran ; elle porte dans ces différents ports des militaires et des objets d’approvisionnement.
  • La corvette de charge La Fortune, capitaine Roux (Antoine-André), lieutenant de vaisseau, est arrivée à Toulon le11 octobre ; ce bâtiment vient de Napoli ; appareille pour Alger, le 7 décembre, avec 400 militaires.
  • La corvette de charge la Marne, commandée par M. Corbet, lieutenant de vaisseau, est arrivée à Toulon le 8 octobre ; ce bâtiment vient de Bonne, et en dernier de Marseille, où il a débarqué des militaires ; part de Toulon le 20 octobre pour Alger ; arrive à Marseille le 13 décembre, avec des militaires.
  • La corvette de charge l’Oise, commandée par M. Lefebvre d’Abancourt, lieutenant de vaisseau, est arrivée à Brest le 4 octobre ; ce bâtiment vient de Toulon ; appareille le 10 novembre de Brest, pour Pondichéry ; il y porte M. de Saint-Simon, gouverneur de cette colonie.
  • La corvette de charge l’Abondance, commandée par M. Mallet, lieutenant de vaisseau, est partie de Brest le 24 octobre ; ce bâtiment se rend aux Antilles.
  • La gabare la Loire, commandée par M. Desfossés (Romain), lieutenant de vaisseau, est arrivée à Brest le 2 octobre ; ce bâtiment vient de Toulon ; le 30 octobre appareille pour ce port, avec 153 marins ; arrive à Toulon le 25 novembre ; elle a relâché à Marseille ; part pour Brest le 29 novembre, arrive à Brest le 31 décembre.
  • La gabare la Vigogne, commandée par M. Fabvre, lieutenant de vaisseau, est arrivée à Brest le 14 octobre ; ce bâtiment vient de Terre-Neuve ; appareille le 23 novembre, pour se rendre aux Antilles.
  • La gabare l’Emulation, commandée par M. Belvèze, lieutenant de vaisseau, est arrivée à Toulon le 1er décembre ; ce bâtiment vient de Roses.
  • La gabare l’Astrolabe, commandée par M. Charner, lieutenant de vaisseau, est arrivée à Toulon le 9 octobre ; ce bâtiment vient d’Alger ; appareille pour Oran le 20 octobre ; arrive à Toulon le 26 novembre ; elle a débarqué des militaires à Marseille ; part le 20 décembre pour Bougie ; arrive à Marseille le 31 décembre ; 10 janvier 1835 de retour à Toulon ;
  • La gabare la Lamproie, commandée par M. Chaudru de Trélissac, lieutenant de vaisseau, est partie deToulon le 6 novembre ; ce bâtiment se rend à Tripoli.
  • La gabare le Finistère, commandée par M. Masson de Saint-Amand, lieutenant de vaisseau, est partie de Toulon le 12 octobre ; ce bâtiment se rend à Bonne ; elle y porte des militaires ; de retour à Toulon le 14 novembre ; elle a débarqué des passagers à Marseille ; part de Toulon le 29 novembre ; elle se rend à Roses ; arrive à Toulon le 21 décembre.

Mouvements des bâtiments de l’Etat. Page 304

  • Le brick la Gazelle, commandé par M. Loque, lieutenant de vaisseau, est parti de Brest le 2 janvier ; ce bâtiment se rend au Sénégal.
  • La cannonière-brick la Bordelaise, commandée par M. Coudé (Louis-Marie), lieutenant de vaisseau, est partie de Cherbourg le 2 janvier ; ce bâtiment se rend au Sénégal.
  • La Flore, frégate de 3e rang, commandée par M. Moulac, capitaine de vaisseau, part de Brest le 30 janvier ; ce bâtiment se rend d’abord à Rio-Janeiro, puis à Valparaiso.
  • La Créole, corvette de guerre de 24 canons, commandée par M. Lemarié, capitaine de frégate, arrive à Brest le 12 février, venant de Port-au-Prince, d’où elle était partie le 20 janvier.
  • La Favorite, corvette de guerre, commandée par M. Hamelin, capitaine de frégate, arrive à Toulon le 30 janvier, venant de Rio-Janeiro.
  • La Cérès, corvette-aviso de 18 canons, commandée par M. Desaint, capitaine de corvette, appareille de Brest le 22 janvier, pour se rendre à New-York, et de là à la Martinique.
  • La Perle, corvette-aviso de 18 canons, commandée par M. Olivier (Elzéard), capitaine de corvette, arrive à Toulon le 4 février, venant de Roses ; le 23 mars part pour Roses.
  • L’Eglé, corvette-aviso de 18 canons, commandée par M. Béchamel, capitaine de corvette, arrive à Toulon le 6 avril, venant de Roses.
  • Le Hussard, brick de 20 canons, commandé par M. de Cambray, capitaine de corvette, part de l’île d’Aix le 12 janvier pour se vendre sur les côtes d’Espagne ; arrive à Brest le 29 janvier.
  • Le D’Assas, brick de 20 canons, commandé par M. Daguenet, capitaine de corvette, part de Brest le 20 janvier pour se rendre aux Etats-Unis d’Amérique.
  • Le Voltigeur, brick de 20 canons, commandé par M. Lesaulnier de Vauhello, capitaine de corvette, part de Toulon le 4 mars pour Bonne ; le 28 mars arrive à Marseille, ayant à bord des militaires ; à Toulon dans la nuit du 30 au 31 mars.
  • Le Méléagre, brick de 20 canons, commandé par M. Mollier, capitaine de corvette, part de Toulon le 9 janvier pour se rendre sur les côtes d’Italie ; de retour à Toulon le 5 avril.
  • L’Alacrity, brick de 20 canons, commandé par M. Dupont, capitaine de corvette, part de Toulon le 27 février pour se rendre à Athènes, et faire partie de la station du Levant.
  • Le Dragon, brick de 18 canons, commandé par M. Herpin de Frémont, capitaine de frégate, part de Toulon pour Alger le 25 février.
  • Le Cuirassier, brick de 18 canons, commandé par M. Ollivier, capitaine de corvette, arrive à Brest le 20 février, venant du Port-au-Prince.
  • L’Inconstant, brick de 16 canons, commandé par M. Danguillecourt, capitaine de corvette, est arrivé à Brest le 28 février, venant du Sénégal.
  • Le Borda, brick de 10 canons, commandé par M. Luczot, lieutenant de vaisseau, mouillé en rade de l’île d’Aix le 2 février, venant de Santona ; le 20 mars appareille de l’île d’Aix pour Santona.
  • La Comète, brick de 10 canons, commandé par M. Dupont, lieutenant de vaisseau, part de Toulon le 2 avril pour se rendre à Alger, avec des militaires.
  • La Capricieuse, brick de 10 canons, commandé par M. Collet, lieutenant de vaisseau, part de Brest le 21 Mars pour les Antilles.
  • La Flèche, brick de 10 canons, commandé par le capitaine Fourteu-Nauton, lieutenant de vaisseau, part de Toulon le 4 avril pour le Levant.
  • L’Alcyone, brick de 10 canons, commandé par M. de Champeaux-Laboulay, lieutenant de vaisseau, arrive à Toulon le 3 avril venant d’Alger, d’où il était parti le 29 mars.
  • Le Sylphe, brick de 10 canons, commandé par M. Ducampe de Rosamel, lieutenant de vaisseau, arrive à Toulon le 24 février, venant d’Athènes, d’où il était parti le 2 du même mois.
  • La Malouine, canonnière brick de 8 canons, commandée par M. Lefrotter (Charles-Jules), lieutenant de vaisseau, arrive à Toulon le 2 mars, venant de Bastia ; le 9 part de nouveau pour la Corse, où elle retourne en station.
  • La Chimère, bateau à vapeur de 160 chevaux, commandé par M. Foucher d’Aubigny, lieutenant de vaisseau, part d’Alger le 29 janvier pour Bonne.
  • Le Crocodile, bateau à vapeur de 160 chevaux, commandé par M. Janvier, lieutenant de vaisseau, part de Toulon le 8 février pour se rendre à Alger, avec la correspondance et des militaires ; rentre le même jour à Toulon à cause du mauvais temps et d’avaries dans ses chaudières ; le 29 mars part pour Alger, avec des militaires.
  • La Salamandre, bateau à vapeur de 160 chevaux, commandé par M. Duparc (Léon), lieutenant de vaisseau, part de Toulon le 15 février pour Alger, avec la correspondance et des militaires ; à Toulon le 19 mars, avec des militaires ; part de nouveau de Toulon pour Alger.
  • Le Styx, bateau à vapeur de 160 chevaux, commandé par M. Alliez (Adolphe), lieutenant de vaisseau, appareille de Lorient le 21 mars pour se rendre à Toulon ; arrivé à Toulon le 2 avril.
  • Le Fulton, bateau à vapeur de 160 chevaux, commandé par M. Alliez (Théobald), lieutenant de vaisseau, part de Toulon le 25 janvier pour Alger, avec des militaires ; de retour à Toulon le 2 février ; le 13 envoyé sur les îles d’Hyères, pour retirer deux bâtiments de commerce échoués ; le 17 part de Toulon pour Alger, avec la correspondance et des militaires ; de retour à Toulon le 13 mars ; part de ce port pour Alger le 5 avril, avec des militaires.
  • Le Ramier, bateau à vapeur de 150 chevaux, commandé par M. Lugeol (Alexis), lieutenant de vaisseau, part de Toulon le 18 janvier pour Alger ; de retour à Toulon le 30 ; part de nouveau de ce port pour Alger le 24 février, avec des militaires et la correspondance ; de retour à Toulon le 11 mars.
  • Le Castor, bateau à vapeur de 120 chevaux, commandé par M. Paris, lieutenant de vaisseau, arrive à Toulon dans la nuit du 12 au 13 janvier, il ramène d’Alger des militaires ; part de Toulon le 1er février pour Alger, avec la correspondance et des militaires ; de retour à Toulon le 18, avec l’équipage du Rusé, qui a naufragé à Bonne ; part de Toulon pour Alger le 27, avec des militaires ; le 13 mars de retour à Toulon ; part de ce port pour Alger le 20 mars, avec des militaires ; à Toulon le 1er avril, avec des passagers.
  • Le Brasier, bateau à vapeur de 100 chevaux, commandé par M. Laëderich, lieutenant de vaisseau, part d’Alger le 24 janvier pour Oran ; arrive à Oran le 30 janvier ; à Toulon le 24 février, avec la correspondance et des militaires ; le 3 mars part de ce port pour Alger, avec la correspondance et des militaires.
  • Le Coureur, bateau à vapeur de 80 chevaux, commandé par M. Dispan, lieutenant de vaisseau, part de Toulon le 15 mars pour Alger avec la correspondance et des militaires ; de retour à Toulon dans la nuit du 28 au 29 mars avec des militaires.
  • L’Abondance, corvette de charge de 800 tonneaux, commandée par M. Mallet, lieutenant de vaisseau, arrive à Brest le 31 janvier, venant de la Martinique ; part de Brest le 21 mars ; se rend d’abord au Sénégal et ensuite à Cayenne.
  • La Fortune, corvette de charge de 800 tonneaux, commandée par M. Roux (Antoine-André), lieutenant de vaisseau, arrive à Toulon le 17 janvier, venant d’Alger ; le 23 février appareille pour Alger, avec des militaires ; de retour à Toulon le 12 mars ; part de ce port le 22 pour Alger, avec des militaires.
  • La Caravane, corvette de charge de 800 tonneaux, commandée par M. Lachaise, lieutenant de vaisseau, arrive à Toulon le 1er mars, venant de Marseille ; part de Toulon le 22 mars pour Alger, avec des militaires.
  • L’Agate, corvette de charge de 800 tonneaux, commandée par M. Jouglas, capitaine de frégate, part de Toulon le 31 janvier pour le Levant, avec des vivres et des objets de rechange pour les bâtiments de la station.
  • La Marne,corvette de charge de 800 tonneaux, commandée par M. Corbet, lieutenant de vaisseau, part de Toulon le 5 février pour aller stationner à Alger.
  • La Loire, gabare de 559 tonneaux, commandée par M. Desfossés (Romain), lieutenant de vaisseau, appareille de Brest le 10 février pour se rendre au Sénégal, à Cayenne, et de là à la Martinique, d’où elle reviendra à Brest.
  • La Vigogne, gabare de 550 tonneaux, commandée par M. Fabre, lieutenant de vaisseau, arrive à Brest le 16 mars, venant des Antilles.
  • La Durance, gabare de 467 tonneaux, commandée par M. Médoni, lieutenant de vaisseau, arrive à Marseille le 29 janvier,venant d’Alger ; à Toulon le 1er février ; part de ce port le 22 mars pour Alger, avec des militaires.
  • La Lamproie, gabare de 380 tonneaux, commandée par M. Lefrotter, lieutenant de vaisseau, arrive à Toulon le 3 mars, venant de Malte.
  • L’Emulation, gabare de 380 tonneaux, commandée par M. Belvèze, lieutenant de vaisseau, part de Toulon pour Roses le 18 février.
  • L’Astrolabe, gabare de 380 tonneaux, commandée par M. de Gasquet, lieutenant de vaisseau, part de Toulon le 23 janvier pour Roses ; de retour à Toulon le 8 mars.
  • Le Finistère, gabare de 300 tonneaux, commandée par M. Masson de Saint-Amand, lieutenant de vaisseau, part de Toulon pour Alger, le 24 février.
  • La Ménagère, gabare de 200 tonneaux, commandée par M. Denans, lieutenant de vaisseau, part de Toulon le 5 février pour Oran ; de retour à Toulon le 26 ; le 11 mars part de ce port pour Bonne, avec des colis ; à Toulon le 30.
  • La Désirée, gabare armée commercialement, part de Brest le 6 février pour Toulon ; à Toulon le 26 ; part de ce port le 4 avril pour Brest. Banc de sable signalé devant Portendick, par le brick le Dunois, commandé par M. Lévêque, lieutenant de vaisseau. Page 308
  • Emploi du deutochloride de mercure pour prévenir la pourriture sèche qui attaque les bois de charpente. Page 309
  • Anvers. –Société pour la pêche de la baleine. Page 314
  • Danemarck. – Formation d’une compagnie pour le commerce du Groenland. Cité Les Deux-Sœurs. Page 315
  • Extrait d’un rapport sur un voyage aux îles Maurice et Bourbon, par F. Jollet, capitaine du navire le Mercure, de Nantes. Page 316
  • Guide pratique d’architecture navale, ou Exposé des procédés suivis dans les chantiers de la marine militaire et marchande, avec un appendice sur les bateaux à vapeur ; par
  • M. Mazaudier, ingénieur des constructions navales au port de Toulon ; 1 vol.in-8°, avec atlas in -4, d’environ 100 figures, Paris, 1835, au dépôt des cartes, chez Dezauche ; et à Toulon, chez Bellue, libraire-éditeur. Page 319 Le 26 avril 1835, la corvette la Recherche, commandée par M. Tréhouart, lieutenant de vaisseau, a appareillé de Cherbourg pour Dunkerque, et de là elle se rendra dans les mers du N., où elle doit employer tous les moyens possibles pour retrouver, soit en Islande, soit au Groenland, les traces de la Lilloise, commandée par Jules de Blosseville, si vainement cherchée, l’année dernière, par la Bordelaise. Page 320
  • Considérations générales sur la marine, par un officier de marine. Page 321
  • Nouvelles théorie des parallèles, par J.F.B. Lemonnier, chevalier de la Légion d’honneur, et professeur d’hydrographie au port de Cherbourg. Page 354
  • Expédition de la corvette la Recherche, commandée par M. Tréhouart, lieutenant de vaisseau, ayant pour objet de retrouver des traces de la Lilloise, commandée par Jules de Blosseville, disparue dans les mers d’Islande et du Groenland, depuis le mois d’août 1833. Page 359
  • Relation du second voyage du capitaine John Ross, à la recherche d’un passage au Nord-Ouest, et de son séjour dans les régions arctiques, de 1829 à 1833. Page 384
  • Première partie du rapport de M. Barbotin, capitaine de corvette, sur son système de cabestan à double engrenage. Page386
  • Alger. – Du système d’établissement à suivre ; par M. J.J. Baude, député de la loire. Page 425
  • Nouveau système de construction navale par M. Charles Hamond. Page 456
  • Mouvements des bâtiments de l’état. Page 465
  • La frégate la Syrène, à bord de laquelle flotte le pavillon de M. le contre-amiral Dupotet, et qui est commandée par M. Buglet, capitaine de frégate, appareille de Brest le 14 avril ; ce bâtiment se rend au Brésil
  • La corvette de guerre la Nayade, commandée par M. Fournier (Jean-Pierre), capitaine de frégate, appareille de Lorient le 25 avril ; ce bâtiment se rend au Brésil.
  • La corvette de guerre la Créole, commandée par M. Lemarié, capitaine de frégate, part de Brest le 14 avril, pour se rendre au Sénégal ; elle fera partie de la station extérieure d’Afrique.
  • La corvette de guerre l’Héroïne, commandée par M. Dagorne, lieutenant de vaisseau, arrive à Brest le 23 avril, venant de la Martinique.
  • La corvette la Recherche, commandée par M. Tréhouart, lieutenant de vaisseau, appareille de Cherbourg le 27 avril, pour aller à la recherche du commandant et de l’équipage de la Lilloise, dans les mers du Groenland.
  • Le brick l’Inconstant, commandé par M. Danguillecourt, capitaine de corvette, part de Brest le 3 mai pour Terre-Neuve.
  • Le brick le Cuirassier, commandé par M. Olivier, capitaine de corvette, part de Brest dans la nuit du 22 au 23 avril pour le Para.
  • Le brick le d’Assas, commandé par M. Daguenet, capitaine de corvette, arrive à Brest le 4 avril, venant des Etats-Unis d’Amérique ; part de Brest dans la nuit du 22 au 23 avril pour se rendre au Para.
  • Le brick le Hussard, commandé par M. Cambray, capitaine de corvette, appareille de Brest le 3 mai pour Terre-Neuve, où il est employé à la protection des navires français.
  • Le brick l’Endymion, commandé par M. Delalun, capitaine de corvette, arrive à Brest le 9 avril, venant de la Havane, d’où il était parti le 14 mars.
  • Le brick le Méléagre, commandé par M. Mollier, capitaine de corvette, part de Toulon le 11 avril, pour se rendre sur les côtes d’Italie.
  • Le brick le Cygne, commandé par M. Chieusse, capitaine de corvette, part d’Alger le 2 avril ; arrive à Toulon dans la nuit du 8 au 9 du même mois.
  • Le bateau à vapeur le Vautour, commandé par M. Goubin, lieutenant de vaisseau, part de Lorient le 13 avril, pour se rendre à Toulon.
  • Le bateau à vapeur le Crocodile, commandé par M. Janvier, lieutenant de vaisseau, arrive à Toulon le 9 avril, venant d’Alger ; appareille de Toulon le 26 dudit pour Alger, avec des militaires.
  • Le bateau à vapeur le Fulton, commandé par M. Alliez (Théobald), lieutenant de vaisseau, arrive à Toulon le 14 avril, venant d’Alger, avec des militaires.
  • Le bateau à vapeur le Ramier, commandé par M. Lugeot (Alexis), lieutenant de vaisseau, part de Toulon le 12 avril pour se rendre à Alger ; le 20 du même mois, part de ce dernier port pour Toulon, où il arrive dans la nuit du 22 au 23, avec des militaires.
  • Le bateau à vapeur le Castor, commandé par M. Pâris, lieutenant de vaisseau, appareille de Toulon le 20 avril pour Alger, avec des militaires ; de retour le 28, avec des militaires.
  • La corvette de charge l’Agate, commandée par M. Jouglas, capitaine de frégate, arrive à Toulon le 29 avril, venant de Tripoli.
  • La corvette de charge la Caravane, commandée par M. Lachaise, lieutenant de vaisseau, part d’Alger le 3 avril ; arrive à Toulon le 9, avec des militaires.
  • La corvette de charge l’Isère, commandée par M. Henry (Adolphe), lieutenant de vaisseau, appareille de Brest le 13 avril pour Rochefort ; le 16 avril, mouille en rade de l’île d’Aix ; le 24 retourne à Brest.
  • La corvette de charge la Fortune, commandée par M. Roux (Antoine-André), lieutenant de vaisseau, part d’Alger le 3 avril ; arrive à Toulon le 9, avec des militaires ; le 22 appareille pour Alger et Bougie, avec des militaires et du matériel.
  • La gabare la Durance, commandée par M. Médoni, lieutenant de vaisseau, arrive à Toulon le 15 avril, venant de Bougie, avec 77 militaires ; appareille le 27 pour Alger, avec des militaires et des approvisionnements.
  • La gabare la Ménagère, commandée par M. Denans, lieutenant de vaisseau, part de Toulon le 11 avril pour Bonne ; de retour à Toulon le 26 avril, avec des militaires.
  • La corvette-aviso l’Eglé, commandée par M. Béchamel, capitaine de corvette, part de Toulon le 25 avril pour se rendre à Roses.
  • Le transport le Saumon, commandé par M. Gachot, lieutenant de vaisseau, arrive à Brest le 5 avril, venant de Cherbourg.
  • La goélette la Dauphinoise, commandée par M. Amiot, lieutenant de vaisseau, part de Toulon le 27 avril pour se rendre à Tripoli.
  • Reprise en 1835 des travaux hydrographiques, par M. Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe, sur les côtes occidentales de France, entrepris depuis 1816. Page 469
  • Table des dilatations linéaires qu’éprouvent différentes substances, depuis le terme de la congélation de l’eau, jusqu’à celui de son ébullition, d’après MM. Laplace et Lavoisier. Page 470
  • Hauteurs de la limite inférieure des neiges perpétuelles sous diverses latitudes. Page 470
  • Instructions Nautiques sur les côtes de la Patagonie, depuis le port Saint-Hélène, à l’E., jusqu’au cap Tres-Montes, à l’O., y compris le détroit de Magellan et la côte du large de la Terre-de-Feu, traduites de l’ouvrage anglais du capitaine P.P. King ; par M. Darondeau, ingénieur hydrographe, publiées au dépôt général de la marine, et insérées dans les Annales maritimes et coloniales d’après les ordres du ministre de la marine et des colonies. Page 471

 

INSTRUCTIONS NAUTIQUES sur LES COTES DE LA PATAGONIE.

SECTION I.

  • Côte de Patagonie, depuis le port Sainte-Hélène jusqu’au Cap des Vierges. Page 475

SECTION II.

  • Détroit de Magellan, depuis le Cap des Vierges jusqu’au port Famine. Page 499

SECTION III.

  • Détroit de Magellan. Ile Dawson ; Admiralty-Sound ; Canaux Gabriel, Cockburn et Barbara. Page 518

SECTION IV.

  • Détroit de Magellan, depuis le port Famine jusqu’au Cap Froward, côte septentrionale de l’île de Clarence ; depuis le Cap Froward jusqu’au Canal San-Géronimo (Canal Saint-Jérôme). Page 537

SECTION V.

  • Détroit de Magellan, canal de San-Geronimo ; Otway-Water et Skyring-Water.­Crooked-reach et Long-Reach. Page 556

SECTION VI

  • Détroit de Magellan; Sea-Reach, y compris les caps Victory et Pillar, et les Evangélistes. Page 574

SECTION VII

  • Côte du large, ou côte extérieure de la Terre-de-feu, depuis le Cap Pillar juqu’au Cap San-Diego, dans le Détroit de Lemaire ; par le capitaine Robert Fitz-Roy.Page 588

SECTION VIII

  • Côte S.-O., ou Patagonie Occidentale, depuis le Détroit de Magellan jusqu’au Cap Tres-Montes. Page 628

SECTION IX.

  • Des sounds et canaux intérieurs compris entre le Détroit de Magellan et le Golfe de Penas. Page 64

SECTION X.

  • Remarques sur la route du Cap Horn, et sur le passage de l’Océan Atlantique dans l’Océan Pacifique et réciproquement, par le Détroit de Magellan. Page 659
  • Table des positions géographiques et des déclinaisons de l’aiguille aimantée, déterminées sur les côtes de l’Amérique méridionale pendant le voyage du capitaine King. Page 682
  • Rapport fait à la Société d’encouragement pour l’industrie nationale, au nom du comité des arts économiques, par M. Francoeur, sur un nouvel appareil imaginé par M. Paulin, lieutenant-colonel, commandant le corps des sapeurs pompiers de Paris, pour éteindre les feux de cave. Page 699
  • Etats de commerce, de cultures et de population relatifs aux colonies françaises. Page 705
  • Accroissement de la marine marchande de la Grande-Bretagne de 1834 à 1835. Page 744
  • Sur les plus grandes marées de chaque année. Page 744
  • Suite des traits de courage et de dévouement envers les naufragés. – Récompenses accordées à ce sujet au nom du Roi par le ministre de la marine et des colonies. – Années 1832 et 1833. Page 756
  • Vœux exprimés par la Chambre des Députés pour qu’il soit offert par le gouvernement français une forte récompense aux capitaines baleiniers, à quelque nation qu’ils appartiennent, qui rendront à la France M. de Blosseville et ses compagnons de voyage, de la Lilloise. Page 812
  • De l’emploi des chemins de fer portatifs dans les travaux de terrasse et de leur appropriation au régime des chiourmes. Page 818
  • Notice nécrologique sur Alexandre-François Barbié-du-Bocage, professeur de géographie à la Faculté des lettres de Paris, membre de la commission centrale de la Société de géographie etc. ; lue à l’assemblée générale du 27 mars 1835, par M. d’Avezac, secrétaire général de la commission centrale. Page 827
  •